Adresse

Il ne peut s’agir de la bonne adresse
Maladresse
Mal, il se dresse devant cette ruine
malade, perdu
il s’adresse à ce qu’il reste.

De vieux cailloux.
Genou, caillou, hibou, joujou, pou
pour un reste, un zeste de folie.

Une petite voix qui peste :
« je veux sortir de mon lit! »
L’illusoire raison tombe en ruine.
Crâne cabossé contre les cailloux,
genoux dans les choux
tentent de joindre les deux bouts
Effondrement.

Au fond, il se ment.
Seulement y croire.
Voir la cathédrale qui s’élève au sommet de son imaginaire
Est-ce son souvenir?

Se souvenir de l’adresse du souvenir.
Ne pas y parvenir
partir, courir,
parcourir la folie
lier son front à l’impensable
répandre ses pensées sur le sable
des souvenirs salés,
un rien sablés.
Ça allait;

Avant la maladresse, ça allait.
Puis, vision lacérée
un monument effondré
effleurement d’une larme sur la lèvre
cerveau brouillé
omelette au chèvre
intérieur barbouillé
idées dégringolantes

Lente absorption du puits de l’absurde
Submersion.
Disparition.

Jessica Luhahe (2004)

 

Aller à  / /  VIDEO / / AUDIO / / PHOTO / / TEXTE  / / GRAPHIC

Next Post

Previous Post

© 2018