NOTES à PROPOS de…
(EXTRAITS DE CARNETS DE NOTES)

 

Commencer par le dessin, y ajouter un peu de couleur, vouloir plus de couleurs, plus de matière, faire de la peinture, vouloir de la peinture sans peindre, faire de la sérigraphie, vouloir de la magie et capturer le réel, faire de la photo, vouloir plus de profondeur et sentir le temps, faire de la musique et travailler des sons, vouloir du mouvement et de la métamorphose, faire de la vidéo, vouloir toucher, du fabriqué avec les mains, faire des maquettes en carton, vouloir faire du grand, faire une grande sculpture, ne plus vouloir de couleurs, travailler uniquement à l’encre de chine, vouloir occuper de l’espace, y multiplier des sculptures, vouloir changer d’espace, faire un site Internet, vouloir créer un univers imaginaire, faire un livre, vouloir que tout ait un sens, tout arrêter. Mais je voulais me sentir vivre alors, j’ai tout recommencé.

Savoir ce que c’est, savoir où on est, savoir où ça mène.
Le flou, le brouillard. Être dans le brouillard , être à la recherche de quelque chose qu’on ne peut nommer, c’est aussi se retrouver nez à nez avec une chose à laquelle on ne s’attend pas. Et, une impression de vide ou de plein, les deux en même temps, ça se peut? Oui.

Les moments où on existe et les moments où on existe pas
Incapacité
Petits rien – sensible
Rythme – répétition – refrain – musique – temps
Traces
Décalage spatio-temporel
Absence
Disparition
Recherche
Capter l’extérieur – être en interaction avec(?)
Interaction – communication
Incapacité à communiquer, comprendre, dire
maîtrise -tentative
balancement – incapacité à reculer et à avancer (play-replay)

 

Équilibriste, on y va quand même, tout tangue, tout est bancal, tout est en-vie.

 

 

–> Retour à la liste des textes

Aller à  / /  VIDEO / / AUDIO / / PHOTO / / TEXTE  / / GRAPHIC